Dès 5h du matin, sous la pluie, à tous les temps, chauffeurs et ripeurs sont debout pour ramasser vos déchets !

Dans votre poubelle d'ordures ménagères :

sacs-films-plastique-06-composition montage%20pots%20en%20plastique etuis composition%20assiettes%20et%20pots%20de%20fleurs
Suremballages,
sacs en plastique
Polystyrène, pots en plastique
(dont les pots de yaourts)
Etuis et sachets
en plastique
Vaisselle,
pot de fleurs
       
 dechets-divers-02-couche%20bis composition%20assiettes%20et%20verres%20en%20plastique dechets-divers-01-serviettes-papier   
Couches-culottes
(Elles sont composées de plastique,
de papier et de produits absorbants)
Gobelets, couverts
et assiettes en plastique
et en carton
Essuie-tout, mouchoirs
et serviettes en papier
 

 

Que deviennent les ordures ménagères ?

Elles sont transférées en semi-remorques (environ 5 semi-remorques par jour) au centre de valorisation énergétique de Sweighouse-sur-Moder (près de Haguenau) où elles sont incinérées (à très haute température pour détruire les dioxines).

Les fumées subissent plusieurs traitements de dépollution de dernière technologie.

La chaleur de combustion actionne une turbine pour produire de l'electricité qui est renvoyé dans le réseau EDF.

Les emballages recyclables éventuellement déposés en ordures ménagères ne seront pas récupérés ni valorisés.

 

  Minimiser et trier les déchets : une nécessité

  • Pour maîtriser les coûts
  • Pour limiter les pollutions
  • Pour mieux recycler

 

 Découvrez combien de temps vivent nos déchets

 


Histoire des déchets

 

La collecte et le traitement des déchets se sont organisés au 20ème siècle dans le milieu des années 70. Auparavant, quelques initiatives avaient fait leur apparition dans un enjeu d’hygiène publique. De fait, l'histoire réglementaire des déchets est très récente, moins de quarante ans.

De l’hygiène publique au recyclage

C’est à la fin du 19e siècle que le Préfet Poubelle organise le premier ramassage des ordures sur Paris. C’est du fait des nombreux arrêtés de ce préfet, sur les contenants à ordures ménagères furent appelées « poubelles ».
 
Cette pratique naissante à Paris a ensuite été suivie par bon nombre de ville. Jusqu’au début du 20ème siècle, cette collecte fut réalisée par des véhicules tractés par des chevaux, puis à partir de 1920 par des bennes motorisées. Les ordures sont regroupées aux abords des villes dans des décharges creusées dans le sol, remplies puis recouverte de terre, sans se soucier des infiltrations et de la pollution des milieux naturels.
 
C’est en 1975, qu’une première loi apparaît concernant la gestion des déchets et surtout les premières responsabilités en la matière : elles incombent aux communes ou groupements de communes
 
 
 

De 1975 à nos jours, plus de 35 ans de réglementation

A partir de la Loi de 1975, les collectivités s’organisent, certaines font le choix de l’incinération, d’autres de l’enfouissement. Les années 80, elles, du fait de l’évolution du mode de vie et de consommation, voient les quantités de déchets augmenter considérablement.
 
En 40 ans, la quantité de déchets a doublé.
 
La deuxième loi structurante de la gestion des déchets date seulement du 13 Juillet 1992. Elle prévoit la prévention et réduction des déchets à la source, le tri sélectif (obligatoire à partir de cette date), la valorisation par le recyclage et le réemploi. Elle programme l’abandon progressif des décharges pour des installations classées et elle impose le principe de la responsabilité élargie du producteur avec une participation financière, de là furent créés des éco-organismes dont eco-emballages.
 
Puis une succession de lois ont permis d’affiner des termes ou de réglementer certains dépôts, déchets et conditions d’aménagements et d’exploitations des sites.
 
La dernière réglementation la plus connue est celle du Grenelle de l’Environnement (23 Juillet 2009), visant à réduire les déchets produits et à augmenter les taux de valorisation matière et organique des déchets collectés.
 
Partager sur