L’arrivée de votre bébé a doublé le nombre de levées de votre poubelle ?

 

Couches bébés lavables

CHOISIR LES COUCHES, QUESTION DECHETS

A raison de 6 couches par jour, on estime qu’un enfant, de la naissance à la propreté, utilisera environ 5000 couches, soit, si on utilise des couches jetables,
1 TONNE DE DECHETS A TRAITER …
Et les couches jetables vont mettre 500 ANS A SE DEGRADER.

De plus, à la fabrication, l’impact des couches jetables n’est pas négligeable :

  • utilisation de bois en quantité pour fabriquer de la cellulose ;
  • consommation d’eau considérable pour les fabriquer ;
  • l’eau rejetée après la production est chargée de produits chimiques ;
  • sans compter l’énergie pour les fabriquer et les transporter ...

Les couches lavables, quant à elles, utilisent peu de matières premières pour leur fabrication et génèrent 60 fois moins de déchets.

Quant à l’eau, contrairement aux idées reçues, les lavables consomment moins d’eau que les jetables, car il faut une très grande quantité d’eau pour produire la cellulose utilisée dans les couches jetables.


CHOISIR Les couches, QUESTION BUDGET

Dépenses d'un ménage avec un enfant sur 2 ans ½ (de sa naissance à sa propreté) :


couches jetablesChoix des couches jetables :

Cela représente 750 à 2 000 € à l’achat

selon le type de couches utilisées (de 0,15 à 0,40 € la couche) ;auquel s’ajoute le traitement des déchets, sur la redevance incitative estimée à environ 80 € (18 bacs de 140L).



couches_lavablesChoix des couches lavables :

Cela représente un budget de 490 à 740 € :

- 350 à 600 € pour l'achat des couches lavables (15 à 20 couches en 2 tailles différentes) ;
- 50 € pour les feuillets de protection,
- et environ 90 € pour les machines (eau, lessive, électricité).

 


Couches bébés lavablesCHOISIR Les couches, QUESTION santé

On le sait, l’ennemi juré des bébés, c’est l’érythème fessier.

L’étanchéité totale de la couche ne permet pas l’évacuation des vapeurs d’ammoniaque (produit de décomposition de l’urine) et est un lieu favorable à la multiplication des bactéries. Par leur effet « fesses au sec », les couches jetables peuvent concourir à favoriser les irritations causées par l'humidité sur la peau de l'enfant, la chaleur, la décomposition de l'urine en ammoniaque et surtout les bactéries.

La seule solution pour limiter de tels désagréments est de changer régulièrement bébé. Mais les couches jetables n'incitent pas à le faire, principalement car elles semblent sèches, mais aussi à cause de leur coût et l'envie de réduire les gaspillages.

De nombreux témoignages indiquent, qu’avec l’usage de couches lavables, les rougeurs disparaissent.

 

Le saviez-vous ?

Le matelas absorbant de la couche jetable est un mélange de grains de superabsorbant et de fibres papier qui donnent l’aspect «coton ».

Le superabsorbant retient 20 fois son poids en urine en formant un gel.
Les matériaux superabsorbants les plus performants sont à base de polyacide acrylique.

Partager sur